Blogue
Thrace Graphistes Conseil

Le rapport annuel, bien plus que des colonnes de chiffres

11 Avril 2019 / Identité d’entreprise

Certaines entreprises ont l’obligation de produire un rapport annuel, qui n’est pas un document banal. Ce rapport doit présenter la synthèse des activités d’une organisation sur une année. Il s’agit donc d’un exercice important qu’il faut bien planifier et dont il faut soigner la présentation puisqu’il peut devenir un outil de développement important. Quelles organisations doivent produire un rapport annuel? Pour qui produit-on un rapport annuel? Comment doit-on procéder?

Comme mentionné plus haut, toutes les organisations ne sont pas tenues de produire un rapport annuel. C’est la forme juridique de la société qui est déterminante ici. Les organisations publiques et les sociétés régies par la Loi canadienne sur les sociétés par actions (donc, constituées d’actionnaires) ont l’obligation de produire un rapport annuel afin de rendre compte de leurs activités. Ce document doit être produit chaque année, à la date anniversaire de la constitution de l’organisation ou jusqu’à 60 jours après cette date.

Le rapport annuel sert en premier lieu à communiquer toutes les informations financières et un compte-rendu des activités d’une organisation au gouvernement et aux actionnaires. Ainsi, une entreprise privée n’est pas tenue de rédiger un rapport annuel, mais pourrait y voir un avantage si elle est à la recherche d’investisseurs ou si elle veut communiquer des informations concernant la santé de l’entreprise à ses employés et partenaires. Le rapport annuel peut donc devenir un outil de communication de premier plan avec les médias, les employés et lors de la recherche de nouveaux investisseurs.

Dans cette optique, une fois toutes les informations regroupées, la conception du document revêt une grande importance. Par la mise en page du document, on cherche à montrer l’organisation sous son meilleur jour. On veut mettre de l’avant les données avantageuses et diminuer l’impact des informations moins positives… tout en demeurant transparent, bien sûr! Les graphiques, pictogrammes, tableaux et autres sont autant d’outils qu’il faut savoir exploiter pour atteindre ces objectifs.

On peut comparer la conception du rapport annuel à la conception d’une publicité. Que l’on souhaite une publication papier, sous forme de brochure ou en version web (ou toutes les formes à la fois… pourquoi pas!),il est recommandé de consulter une firme de conception graphique pour vous aider. Si vous avez des besoins particuliers (tels que la conception d’un gabarit réutilisable par votre équipe),un graphiste peut trouver des solutions innovantes et pratiques qui répondront à vos attentes.Chez Thrace, on a l’expérience en conception de rapports annuels et plusieurs organisations nous ont déjà confié ce mandat de grande importance. Demandez-nous conseil.

Partager sur :