Blogue
Nom de domaine : alerte aux fraudes

Nom de domaine : alerte aux fraudes

25 Février 2022 / Nouvelles

Les fraudes par courriel sont nombreuses. Auprès des entreprises, un type de fraude que l’on voit très souvent est la réclamation de paiement pour des noms de domaine. Ces fraudeurs veulent non seulement s’emparer de votre argent mais également prendre le contrôle de votre nom de domaine. Comment éviter de tomber dans le piège?

Généralement, dans ce type de courriel, on réclame le paiement rapide d’un montant avec la menace de perdre votre site Web ou votre nom de domaine. Dans un premier temps, il faut garder son calme et porter attention aux détails :

  • Est-ce que l’expéditeur du courriel est votre fournisseur habituel? Dans le doute, ne cliquez sur aucun des liens contenus dans le courriel.
  • Si on vous réclame un paiement, connectez-vous à votre compte pour vérifier s’il y a une facture en attente de paiement. Si vous n’avez pas de compte en ligne, communiquez avec votre contact habituel.
  • Normalement, le renouvellement d’un nom de domaine se fait à la même date chaque année. Si vous recevez une demande de paiement, alors qu’il ne s’agit pas de la date d’anniversaire de votre domaine, il y a anguille sous roche.

Une bonne façon d’éviter les problèmes liés à vos noms de domaine et à votre hébergement est d’être bien organisé :

  • Sachez qui est en charge de la gestion de vos noms de domaine et de votre hébergement, que ce soit à l’interne ou chez un fournisseur.
  • Sachez quand est prévue la période de renouvellement annuel de vos noms de domaine et de votre hébergement.
  • Si cela est géré à l’interne :
    • Ayez toujours en main vos accès de gestion.
    • Assurez-vous que vos mots de passe sont sécuritaires.
    • Assurez-vous que vos informations de contact sont à jour.

Votre nom de domaine est votre identité sur le Web. La totalité de votre visibilité est bâtie sur votre nom de domaine et c’est pourquoi il est donc très important de mettre en place tous les moyens afin de le protéger. N’hésitez pas à consulter des spécialistes afin d’y mettre de l’ordre.

Partager sur :